Séminaire à Giscours : verticale sur 4 millésimes du domaine

vins musicaux

Wine4Melomanes – Château Giscours à Margaux – 19 Juin 2019

Troisième Grand Cru Classé dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855

 

1-La Sirène de Giscours – AOC Margaux – millésime 2014

cépages : cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc

Un bouquet vif de cuir, de bacon fumé, de notes mentholées et torréfiées, qui me guide vers un choix musical à la sensualité masculine.

La bouche encore très jeune, sur les fruits rouges (cerise, groseille) souligne cette vivacité qui se traduira par une musique bien rythmée.

Moodymann « I Got Werk » 2014

 

La voix black moderne entrainée par le rythme groove vient calquer avec succulence le bouquet et la bouche lascive du vin à l’effigie mirifique de sirène.

 

 

2-Château Giscours – AOC Margaux – millésime 2010

cépages : cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, petit verdot

Le bouquet est ouvert, complexe autour du cuir de Russie, de la boite à cigares, du laurier, du thym, du moka, du bois de cèdre et la prunelle.

Cet ensemble aromatique est également la signature sensuelle masculine de ce grand domaine.

Une bouche fluide à l’acidité maitrisée glissante sur la baie de sureau et un délicieux poivre noir de Madagascar . Cette harmonie gustative de tempérament m’inspire une composition orchestrée aux arrangements swing bien ajustés.

Cee-Lo Green « Georgia » 2010

 

La musique soul étincelante du crooner accélérée par l’orchestration battante, les cuivres perçants, l’orgue Hammond, la basse pincée 70’s ricochent en mélodie fondue avec la sensualité, la vivacité et l’harmonie du Margaux.

 

 

3-Château Giscours – AOC Margaux – millésime 2006

cépages : cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, petit verdot

L’olfaction sublime un nez profond fumé, ciré puis de fraise Mara des bois compotée aux épices fines.

L’entrée en bouche se dessine par une trame tannique fondue grâce au temps du vieillissement, puis une finale saline aux fines notes de sauge embellie cette poésie gustative.

J’ai choisi un morceau de jazz pour souligner la précision harmonieuse de ce breuvage d’excellence.

Kenny Garrett « Gwoka » 2006

 

La formation ample et percussive de l’orchestration jazz couronnée par les voix hantées et sublimées par le voltigeur saxophone alto , vient épouser la profondeur du nez de ce nectar.

Le piano Steinway suivi du xylophone virtuose offre un appui aux arrangements fantastiques à l’image poétique du vin en bouche.

 

 

4-Château Giscours – AOC Margaux – millésime 2000

cépages : cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, petit verdot

Une couleur rubis absolu, un nez raffiné et abondant aux parfums de fruits rouges et noirs en symbiose sur un fond d’épices poivrées et d’une fine minéralité.

La bouche est ample et limpide, saline, ondulante de romance gustative.

St Germain « Rose rouge » 2000

 

La mélodie contemporaine musicale érigée d’une voix blues séquencée, d’une trompette bouchée, d’un sax tenor , d’un baryton et d’un rythme soutenu et roulant vient s’accorder à la puissance savoureuse et fraîche du philtre suprême.

);